En 2019, cette multinationale basée en Floride a organisé un voyage de motivation à travers la Suisse qui a généré près de 60 000 nuitées hôtelières pendant la basse saison. Selon les estimations, le chiffre d’affaires touristique se monterait à CHF 19,98 millions.

Quel est le chiffre d’affaires touristique total réalisé dans le domaine des séminaires et voyages de motivation en 2019 (arrondi en mio)?

0 mio. 50.0 mio. 125.0 mio.

Déplacez le curseur à la bonne position. Voir le résultat

Votre réponse est exacte.
Votre réponse est presque exacte.
Votre réponse est fausse.
50.0 mio. 125.0 mio.

En 2019, le chiffre d’affaires réalisé dans le domaine des séminaires et voyages de motivation (influencé par le SCIB) se montait à CHF 118,9 millions.

Refaire le quiz

À tour de rôle, trois groupes composés chacun d’environ 4000 participants ont sillonné la Suisse pendant six jours. Ce nombre impressionnant de participants/-tes a suscité un vif intérêt: en Suisse et dans les pays voisins, les médias ont détaillé ce périple et montré en quoi la Suisse est une destination idéale pour les voyages de motivation. Le phénomène a généré environ 170 articles dans la presse et plus de 64 millions de contacts médias – notamment dans «10vor10»«20 minutes» ou encore la «NZZ». Dans les médias de qualité, les comptes rendus ont été généralement positifs et équilibrés, fait assez exceptionnel compte tenu des débats intenses soulevés au sujet du surtourisme et de la protection de l’environnement en 2019. 

Bilan positif pour la branche
Les groupes de voyageurs ont visité Interlaken, se sont rendus sur le Titlis et ont découvert les gorges de l’Aar, Vaduz, Berne et Lucerne. Avec ses partenaires locaux, Suisse Tourisme (ST) a assisté les organisateurs dans la planification du voyage. Le soutien logistique apporté par la ville de Lucerne et Lucerne Tourisme a particulièrement contribué au bon déroulement du voyage. Les collaborateurs/-trices chinois de Jeunesse ont également apporté une aide précieuse par la sympathie et la grande discipline dont ils ont fait preuve lors de toutes les étapes du programme.

Les efforts consentis étaient parfois considérables. Le bilan s’est néanmoins avéré positif pour les destinations et les prestataires touristiques: «Nous avons dû mobiliser du personnel supplémentaire et prolonger les horaires d’ouverture. Cela n’a pas été un problème. D’autant plus que, pour nous, cette opération était rentable sur le plan financier», a déclaré Peter Reinle, directeur adjoint des remontées mécaniques du Titlis. ST dresse également un bilan positif: «Grâce à une planification et une communication bien orchestrées entre l’ensemble des partenaires, nous avons réalisé une très bonne promotion pour les voyages de motivation en Suisse», a expliqué Barbra Albrecht, membre de la direction de ST et responsable du SCIB. «Avec Jeunesse Global, la branche du tourisme suisse a prouvé que des voyages de motivation à grande échelle pouvaient aussi être organisés dans notre pays et qu’ils sont intéressants d’un point de vue financier. Une gestion efficace des flux de personnes a permis le bon déroulement d’un tel projet.»

Voyages de motivation: modèle d’affaires lucratif qui fait partie intégrante de la stratégie de diversification
En promouvant de nouvelles formes de tourisme et les voyages en basse saison, ST s’efforce en permanence d’assurer une meilleure répartition géographique et temporelle des flux touristiques. Les voyages de motivation, modèle de réussite, illustrent particulièrement bien cette volonté de ST. Souvent organisés en basse saison, ces séjours requièrent un niveau élevé de service et de prestations individuelles. Ils créent donc une importante valeur ajoutée. Les hôtes dépensent en moyenne CHF 165 par jour et par personne (hors voyage aller/retour, source: TMS 2017). Pour les voyages de motivation, les dépenses quotidiennes sont nettement supérieures, puisqu’elles atteignent CHF 410 (Source: Incentive Research Foundation/IRF et Oxford Economics).